Les_reputations.jpgIl ne manque que quelques notes du Concierto de Aranjuez (version Miles Davis) pour un plaisir définitif à la lecture de ce roman.

Juan Gabriel Vasquez connait les qualités et les défauts de son peuple et de sa ville : Bogota. Il les décrit avec passion, amour et lucidité, voire dépit lorsqu'il s'agit de leurs défauts.

La réputation d'un caricaturiste, d'un homme politique douteux, d'une enfant, d'une femme d'une épouse, d'un directeur de journal sont en jeu sous sa plume. Peut-on détruire une réputation avec une simple caricature ? Un coup de crayon ? Est-ce que les non-dits, les suggestions d'un trait de plume ont-ils plus de pouvoir qu'un article argumenté, réfléchit ?

C'est l'histoire de Javier Mallarino, grand caricaturiste politique au faîte de sa gloire. Irréprochable contempteur des défauts de la classe politique colombienne, hérault des petits et des cireurs de chaussures. La rencontre avec une jeune femme va le bouleverser. A-t-il commis un "mauvais" dessin ? Un dessin injuste et pousser au suicide un homme politique ?

Dans un pays passionné par la corrida, on aime que le sang coule : celui du taureau comme celui du torero. Dans Les réputations, Juan Gabriel Vasquez joue de la muleta avec ses lecteurs comme avec ses personnages. Les réputations est un superbe roman qui confirme le style maîtrisé de Juan Gabriel Vasquez.

Les réputations
Juan Gabriel Vasquez
Le Seuil
Cadre vert
Traduit du Colombien pat Isabelle Gugnon
188 pages, août 2014.


RENTRÉE 2014
Article publié le 12 septembre 2014.

LIBRAIRE

Pour commander ce livre, cliquer sur ce lien :

Commander sur fnac.com