Torrentius.jpgRENTRÉE 2019 Torrentius est un roman subtilement contemporain. Avec d'un côté, un amoureux de la vie (Torrentius donc) et de l'autre un intégriste religieux. Au XXIe siècle, on trouve ces crapauds tristes du côtés des bobos intégristes toujours prêts à interdire la moindre partie de plaisir que peuvent conférer la gastronomie, la lecture ou le sexe !

Torrentius est un peintre hollandais (1589 - 1644) fantasque et brillant, réputé autant pour ses compositions florales que pour ses dessins pornographiques. Sa réputation arrive même aux oreilles du roi d'Angleterre Charles Ier amateur des deux genres ! Ce dernier passe commande mais les mentalités calvinistes déplorent et dénoncent les comportements trop vivants de Torrentius. Ce roman, c'est Rabelais ou Depardieu face aux intégristes ! C'est l'amour de la vie, du vin, du sexe, de la littérature et de la dispute entre amis contre des être rongés par leur livre sacré.

Hélas, le bailli Velsoert de Haarlem souhaite clouer le bec à ce dangereux animal qui, par ailleurs, profèrerait des blasphèmes. La condamnation serait alors terrible. Le procès, au cour duquel, Torrentius ira sans avocat (car on l'empêche d'en avoir un), sera aussi soumis à la question et affamé dans sa cellule. L'affrontement entre l'homme libre croyant en un Dieu qui aime la vie et un bailli pétri d'un Dieu vengeur, noir et sans pitié commence. Apostasie, blasphème, le bailli s'en donne à cœur sombre. Il faudra l'intervention du roi d'Angleterre - rien que ça - pour que la mauvaise farce s'arrête.

On plonge avec délice dans ce 16e siècle hollandais où il faut se cacher pour prendre du plaisir et se moquer du pouvoir. Torrentius est un roman délicieusement composé, porté par une plume alerte et une culture précise de l'époque. À dévorer d'une traite !

Torrentius
Colin Thibert
Héloïse d'Ormesson
128p. 15€
22 août 2019

Publié le 18 septembre 2019.